Apple emprunte 17 milliards pour ses actionnaires

wallpaper-apple15Cupertino rentre dans l’histoire, mais cette fois pas de vente record, par de nouveau brevet… En effet, le record est un emprunt qu’Apple a pris pour fidéliser ses actionnaires et  stopper la chute de l’action de l’entreprise. 17 milliards de dollars, non vous ne rêvez pas. Et ce n’est rien, puisque la marque « à la pomme croquée » aurait pu emprunter 50 milliards facilement. Mais le plus surprenant, c’est que la société n’avait pas besoin d’un tel prêt puisqu’elle n’a aucune dette et possède 145 milliards de liquidité dans ses comptes.

Un effet de mode aux USA? Nous n’irons pas jusque là, toujours est il que d’un point de vue  financier c’est une bonne carte à jouée. Effectivement, les deux tiers des fonds de la firme sont à l’étranger. Si Apple rapatriait cet argent, il devrait payer des lourdes taxes selon la loi établit par l’état de Washington. Il est donc plus avantageux pour la société d’emprunter que de  se servir sur ses comptes à l’ étranger.

Est-ce vraiment nécessaire? Sachant que sans cet emprunt le groupe à suffisamment d’argent pour racheter tous les bâtiments commerciaux ainsi que les immeubles de bureaux de la ville de New York. Pire encore, en un claquement de doigt, Apple pourrait acquérir : HP, Facebook et Yahoo en même temps.

Cupertino est donc loin de la porte de sortie, mais si les nouveaux produits prévus pour l’automne ne sont pas au rendez-vous, Apple risquerait de goûter à l’effet boule de neige.

 

A lire aussi ...

Angel

Grand passionné par la marque Apple, ce site à été conçu pour partager l'actualité de cette dernière. J'espère qu'il vous donnera satisfaction. Je consulte ma boite mail quotidiennement si vous avez besoin d'informations complémentaires ( astuces, problèmes rencontrés... )